Informations

Informations :

Vous trouverez ici toutes les infos utiles pour que votre échange se passe le mieux possible !

Suisse alémanique et Tessin :

Phase de préparation :

1. Prenez rapidement contact par téléphone avec la famille du correspondant afin de négocier au mieux les dates de l’échange (en principe une à deux semaines dans chaque région). Le moyen le plus efficace est de donner les dates de toutes les vacances. Pour l’accueil, il est possible de retenir des dates pendant la période scolaire.

2. Une fois les dates arrêtées, écrivez dès que possible à votre correspondant pour lui présenter votre famille, votre région et, si possible, le "programme" de son séjour.

3. N'hésitez pas à demander à votre tour tous les renseignements que vous désirez à votre correspondant.

4. Indiquez à votre correspondant d'éventuels régimes alimentaires particuliers (diabète, allergies alimentaires, etc.).

5. Mieux vous préparerez votre séjour et l'accueil de votre correspondant, plus vous aurez de facilité d'adaptation et plus vous profiterez finalement de cet échange. Outre une correspondance suivie, nous vous suggérons des échanges de photos et de renseignements de toutes sortes par E-Mail, concernant notamment vos loisirs et vos habitudes.

6. Réglez également à l'avance toutes les questions financières: en principe, c'est la famille d'accueil qui supporte les frais occasionnés par des excursions, visites, etc. Nous vous recommandons cependant de mettre au point cette question avec la famille de votre partenaire.

Voyage :

1. Vous avez fixé les dates de voyage avec la famille du correspondant. C’est également à vous de décider si votre enfant se déplace en train où si vous préférez l’accompagner en voiture. Certaines familles conviennent aussi de se rencontrer à mis parcours.

Accueil du correspondant :

1. Le correspondant est sous votre responsabilité pendant tout le séjour à votre domicile. Il se conformera donc à vos décisions et à vos projets de loisirs. En cas de conflit, n’hésitez pas à prendre contact avec ses parents.

2. L'organisation des échanges ne prévoit aucune manifestation commune.

3. Si l'échange coïncide avec la période scolaire, les correspondants vont à l'école en compagnie de votre enfant. Vous voudrez bien, en temps voulu, présenter une demande écrite au directeur de l'établissement fréquenté par votre enfant.

Séjour chez le correspondant :

1. Un échange est parfois aussi le premier apprentissage de la tolérance. Les mentalités sont différentes d'un endroit à l'autre, mais c'est cela qui fait la richesse de notre monde. Vivez donc la différence avec un esprit ouvert et positif !

2. Une fois sur place, conformez-vous aux habitudes de la famille d'accueil. N'hésitez cependant pas à discuter immédiatement avec les parents du correspondant si quelque chose vous dérange vraiment.

3. Si l'échange coïncide avec une période scolaire, les élèves vaudois ont également l'obligation de suivre toutes les heures d'école.

4. Sachez qu'il est fréquent d'éprouver le mal du pays pendant les premiers jours de votre séjour, surtout si vous quittez votre famille pour la première fois. Ce n'est pas grave et cela fait en quelque sorte partie de l'expérience !

5. Il est normal de téléphoner de la famille d'accueil à vos parents pour signaler votre bonne arrivée. En plus, un téléphone par semaine vous sera accordé par chaque famille d'accueil et vous en ferez de même lors du séjour de votre partenaire. Si cette norme est dépassée, il serait bon de s'entendre avec la famille d'accueil.

6. Les excursions ne sont pas un dû, mais dépendent des possibilités de chaque famille.

Dernier conseil :

Imprimez toutes les pages du site qui concernent votre échange et conservez toutes les données que nous vous enverrons par la poste !

:: IMPRIMER les recommandations générales pour la Suisse alémanique et le Tessin ::




CH Tessin


Phase de préparation :

1. Ecrivez dès que possible à votre correspondant pour lui présenter votre famille, votre région et, si possible, le "programme" de son séjour.

2. N'hésitez pas à demander à votre tour tous les renseignements que vous désirez à votre correspondant.

3. Indiquez à votre correspondant d'éventuels régimes alimentaires particuliers (diabète, allergies alimentaires, etc.).

4. Mieux vous préparerez le séjour en Allemagne et l'accueil de votre correspondant, plus vous aurez de facilité d'adaptation et plus vous profiterez finalement de cet échange. Outre une correspondance suivie, nous vous suggérons des échanges de photos et de renseignements de toutes sortes par E-Mail, concernant notamment vos loisirs et vos habitudes.

5. Réglez également à l'avance toutes les questions financières: en principe, c'est la famille d'accueil qui supporte les frais occasionnés par des excursions, visites, etc. Nous vous recommandons cependant de mettre au point cette question avec la famille de votre partenaire.

6. Faites rapidement une demande de congé auprès de la direction de votre établissement si les dates de votre séjour touchent une période scolaire.

Voyage :

1. Les horaires et les dernières informations vous seront envoyés par e-mail au plus tard 15 jours avant le départ.

2. Les élèves suisses sont toujours accompagnés d'une ou deux personnes déléguées par l'organisation. Les départs et arrivées ont lieu en gare de Lausanne.

3. Pour des raisons pratiques, les valises ne sont pas expédiées en "bagages accompagnés".

4. Nous vous rendons attentifs aux articles 3.1. et 3.2. des conditions générales.

Accueil du correspondant :

1. Le correspondant est sous votre responsabilité pendant tout le séjour en Suisse. Il se conformera donc à vos décisions et à vos projets de loisirs.

2. L'organisation des échanges ne prévoit aucune manifestation commune.

3. Si l'échange coïncide avec la période scolaire, les correspondants vont à l'école en compagnie de votre enfant. Vous voudrez bien, en temps voulu, présenter une demande écrite au directeur de l'établissement fréquenté par votre enfant.

4. D'une manière générale, les correspondants apprennent le français depuis moins longtemps que vos enfants l'allemand. Soyez alors indulgents si, au début, la conversation n'est pas toujours aisée !

Séjour en Allemagne et en Autriche :

1. Un échange est parfois aussi le premier apprentissage de la tolérance. Les mentalités sont différentes d'un endroit à l'autre, mais c'est cela qui fait la richesse de notre monde. Vivez donc la différence avec un esprit ouvert et positif !

2. Une fois sur place, conformez-vous aux habitudes de la famille d'accueil (cf. aussi les art. 2.l. et 2.2. des conditions générales). N'hésitez cependant pas à discuter immédiatement avec les parents du correspondant si quelque chose vous dérange vraiment.

3. En Allemagne et en Autriche, le repas familial traditionnel a tendance à disparaître au profit d’un snack à midi et d’un repas froid ou pré cuisiné le soir.

4. Si l'échange coïncide avec la période scolaire en Allemagne et en Autriche, les élèves vaudois ont également l'obligation de suivre toutes les heures d'école que les responsables sur place auront prévues.

5. Sachez qu'il est fréquent d'éprouver le mal du pays pendant les premiers jours de votre séjour, surtout si vous quittez votre famille pour la première fois. Ce n'est pas grave et cela fait en quelque sorte partie de l'expérience !

6. Il est normal de téléphoner de la famille d'accueil à vos parents pour signaler votre bonne arrivée. En plus, un téléphone par semaine vous sera accordé par chaque famille d'accueil et vous en ferez de même lors du séjour de votre partenaire. Si cette norme est dépassée, il serait bon de s'entendre avec la famille d'accueil.

7. Si vous avez choisi une ville du Nord de l’Allemagne, n'oubliez pas qu'il peut y faire plus frais que chez nous. Prévoyez donc des habits en conséquence.

8. Les excursions ne sont pas un dû, mais dépendent des possibilités de chaque famille.

Dernier conseil :

Imprimez toutes les pages du site qui concernent votre échange et conservez toutes les données que nous vous enverrons par la poste !

:: IMPRIMER les recommandations générales pour l’Allemagne et l’Autriche ::

Foire aux questions (F.A.Q.) :

Notre fils aimerait refaire l'échange avec le même correspondant. Est-ce possible?

Nous encourageons les partenaires qui désirent continuer ensemble l'échange d'année en année, car il ne suffit pas d'aller une ou 2 semaines dans un pays pour maîtriser la langue. Pour ces élèves, nous accordons une réduction de 90chf. sur le forfait. Nous vous demandons de vous assurer que le partenaire est d'accord et que les dates conviennent aux 2 familles. Nous vous prions de remplir le questionnaire et dans la rubrique "partenaire souhaité" de mettre l'adresse complète et le no de téléphone du correspondant. Prenez contact avec l'autre famille et demandez lui de faire la même chose.

Je ne sais pas sur quel quai et à quelle heure part le train de mon enfant. Que faire ?

Nous vous enverrons les horaires complets ainsi que les dernières recommandations concernant l’échange de votre enfant par e-mail au plus tard 15 jours avant son départ. C’est pourquoi il est indispensable de nous donner une adresse valide durant toute l’année de l’échange et souvent fréquentée sur le formulaire d’inscription. Dans le cas où aucun e-mail ne vous serait parvenu 15 jours avant le départ de votre enfant, adressez-vous à l’organisation.

Connaissez-vous personnellement les familles ?

Non il y en a plus de 500. Mais les enseignants de nos écoles partenaires les connaissent bien. D’ailleurs, les familles qui ont de gros problèmes ne se lancent pas dans des échanges.

Ma fille a 12 ans. N’est-elle pas trop jeune pour participer à un échange ?

Certains enfants sont tout à fait en mesure de participer à un échange même plus jeunes. D’autres ne se sentent pas encore prêts. Un séjour dans une famille est moins stressant qu’un camp avec des camarades. On peut faire connaissance avant le départ par e-mail. Les enfants timides peuvent aussi choisir des destinations où le correspondant vient en premier.

Comment choisir la destination ?

Le succès de l’échange ne dépend pas de la destination. Nous vous conseillons de retenir 5 destinations. Nous aurons plus d’opportunités de trouver la famille qui conviendra. Pour les élèves de 6ème, nous vous conseillons de sélectionner en premier Magdebourg, Wiesbaden, Kassel ou Berlin. Dans ces villes nous avons également des enfants qui apprennent le français dès la 7ème.

Comment mettre toutes les chances de son côté pour être sélectionné ?

Radebeul, Kassel, Magdebourg, Wiesbaden, Schleswig-Holstein et Munich sont les destinations où nous avons en général le plus de correspondants à proposer. Chaque année, nous avons une plus forte proportion de filles en Allemagne. Les garçons qui acceptent de faire l’échange avec une fille augmentent sensiblement leurs chances.

Nous avons envoyé deux e-mails au correspondant, mais nous n’avons reçu aucune réponse. Que faire ?

Dans ce cas, téléphonez à la famille et demandez s’ils ont reçu le courrier. Il y a des enfants qui écrivent chaque semaine, d’autres uniquement si les parents vérifient.

Pouvons-nous partir en vacances pendant le séjour de notre enfant?

Seuls 3 à 4 enfants sur 100 interrompent leur séjour, la plupart du temps parce qu’ils ont l’ennui des parents. Nous vous demandons dans ce cas de prendre vos dispositions avec les grands-parents ou des parents très proches et de nous communiquer leurs coordonnées.

Que faire en cas de problèmes pendant le séjour ?

Les petits problèmes doivent être réglés entre les correspondants. Encouragez vos enfants à parler ouvertement avec eux. Si le problème n’est pas résolu, il faut s’adresser à la famille d’accueil. Si les problèmes ne peuvent être réglés, faute de langue commune, nous vous conseillons de faire appel à une connaissance de langue allemande. Si les conflits ne peuvent être réglés entre les partenaires, adressez-vous à l’organisation.

Notre enfant aimerait bien aller avec son meilleur ami dans la même famille ou dans la même ville. Est-ce possible ?

Le but de l’échange est de se faire de nouveaux amis tout en apprenant une nouvelle langue. Aller à deux dans une même famille n’est pas possible. L’enfant qui ne se sent pas capable de partir en échange sans son meilleur ami n’est pas vraiment prêt et devrait peut-être encore attendre une année.

Peut-on apprendre l’allemand en Suisse alémanique ?

Les familles de Suisse alémanique qui participent à l’échange s’engagent à parler l’allemand standard et se donnent beaucoup de peine. Nous avons très peu de réclamations. C’est aussi la façon la plus originale de découvrir son propre pays.

Notre correspondant ne dit pas un mot. Que faire ?

Pour les enfants timides, un premier séjour dans une autre famille n’est pas toujours facile d’emblée. Les enfants qui s’expriment peu ne sont pas pour autant insensibles. Essayez de trouver des activités qui les valorisent ! La communication verbale viendra plus tard.

Nous n’avons pas pu prendre congé pendant le séjour de notre correspondant. Devons-nous renoncer à l’échange ?

Souvent, une partie de l’accueil à lieu en période scolaire. Dans ce cas, ce n’est pas indispensable. En période de vacances, il convient de discuter le soir des activités du lendemain. On peut aussi assurer une présence d’adultes en recourrant à la famille et à de bons amis. Le correspondant doit être dans tous les cas informé de ce qui va se passer.

Nous sommes allés hier visiter Genève. Le correspondant n’a manifesté aucun intérêt. Que faire ?

Les enfants réagissent parfois mal aux longues visites organisées par des adultes. Certains adorent les musées et les châteaux… d’autres détestent ce genre d’activités. Nous conseillons aux parents de prendre contact avec l’autre famille pour avoir une idée précise des goûts de l’enfant. Si vous informez clairement le correspondant du déroulement de la journée, il acceptera plus facilement vos propositions de programme.